Comment dire stop aux « j’ai pas le temps »

Bienvenue sur Smartjeunes ! Si tu es nouveau ici, tu seras sûrement intéressé par mon guide "Ce que les études ont oublié de t'apprendre pour réussir". Clique ici pour télécharger mon guide maintenant 😊

“8h12 et je suis déjà en retard ?!” Photo par George Milton

Ce post est en lien avec l’épisode 1 de mon podcast 3,9 « Pourquoi tu n’as jamais le temps » que tu peux écouter ici. Bonne écoute et bonne lecture 😉

Quand as-tu dit à quelqu’un “Désolé mais je n’ai pas le temps” pour la dernière fois ?

Probablement hier, peut-être même aujourd’hui.

D’ailleurs, tu aurais sûrement préféré éviter de devoir dire ça. Mais en même temps, comment faire autrement ? C’est compliqué en ce moment, entre ce rapport à finir et les examens qui arrivent, tu aimerais bien que tes journées durent plus que 24 heures.

En plus, tu aimerais bien pouvoir reprendre un peu de sport (c’était une de tes bonnes résolutions de l’année) et il faut absolument que tu envoies ce mail aujourd’hui car tu as déjà trois jours de retard.

Il y a tant de choses que tu aimerais pouvoir faire mais tu as déjà bien du mal à être à jour dans ton agenda. Et si il fallait se résigner à toujours courir après le temps ?

Heureusement pour toi, il existe une autre voie, et elle commence ici.

1. Tu es déjà riche (mais tu ne le sais pas encore)

Si tu pouvais gagner 1440€ par jour sans rien faire, qu’en ferais-tu ?

Imagines un instant. On te donne tout cet argent chaque jour à 00h01, tu en fais ce que tu en veux mais tous les soirs, à 23h59 on te reprend tout ce que tu n’as pas dépensé. Impossible d’épargner, impossible de le donner à quelqu’un d’autre. Et à tout moment, ce versement quotidien peut s’arrêter.

Ta vie prendrait un autre tournant n’est-ce pas ? Fini les études longues et pénibles, place aux voyages à l’autre bout du monde, aux découvertes et à l’imprévu !

Si tout cela te semble utopique, ce n’est pourtant pas si loin de la réalité…

Nous sommes tous riches d’une monnaie qui a plus de valeur que l’euro ou le dollar : c’est le temps.

Chacune de tes journées commence avec 1440 minutes. Chaque soir, à 23h59 ce compte se vide en un claquement de doigt. Ces précieuses minutes t’appartiennent. Quoi que tu en fasses – ou que tu n’en fasses pas – ce temps s’écoulera inlassablement.

Pire, sans prévenir, un matin ce compte-temps ne sera plus crédité des 1440 minutes quotidiennes.

Fort heureusement, savoir que tu possèdes ce compte-temps est un excellent moyen de reprendre le contrôle de ton temps. Pour ton cerveau, ce concept de temps est complètement abstrait et donc difficile à appréhender. Comparer chaque journée à un compte en banque qui se vide progressivement est un bon moyen d’être plus conscient de tes dépenses temporelles.

Ce compte-temps cache un autre secret : contrairement à ton compte en banque qui n’a – probablement – rien à voir avec celui de Bill Gates, lui et toi disposez chaque jour de 1440 minutes. Et oui ! Tu es d’une certaine façon aussi riche que Bill Gates, le patron de Google, ou n’importe quel banquier d’affaire, lorsque ta journée commence.

2. Tu as le temps (mais tu ne le contrôles pas encore)

Bonne nouvelle, tu as autant de temps que Bill Gates, mais est-ce que tu l’utilises comme Bill Gates ?

Bien gérer son temps commence par comprendre comment tu alloues chacune de tes 1440 minutes quotidiennes. Rien de plus simple pour cela : prends une feuille et un crayon et identifie le temps que tu passes dans chaque catégorie qui suit, si possible sur une semaine.

Le temps qui finit sur ton compte en banque

Ton temps professionnel est celui qui te permet de gagner ta vie. Ce serait trop simple de noter que cela correspond à 35 heures hebdomadaires, compte donc le nombre réel d’heures passées à ton job.

Tu es étudiant ? Et bien le temps passer en cours ou à réviser compte dans ton temps professionnel car ces heures te permettront à terme – j’espère pour toi – d’avoir un job.

Celui dont tu aimerais pouvoir te passer (il faudrait passer l’aspirateur non?)

Le temps obligatoire est celui qu’on aimerait pouvoir faire disparaître. Malheureusement, il fait partie intégrante des 1440 minutes quotidiennes. Il est composé d’activités vitales ou indispensables comme dormir, faire les courses, passer du temps dans les transports, faire le ménage… Tu peux l’optimiser en :

Celui des plaisirs simples

Ah… Regarder le dernier film de Christopher Nolan, faire un brunch entre amis, jouer aux jeux de société en famille, ou partir en vacances dans le sud de la France… En voilà du bon temps ! Ces activités font parties du temps personnel : elles génèrent du plaisir sans autre bénéfice (contrairement au 4e type de temps).

Ce temps est un temps intrinsèquement social, tourné vers l’autre. Tu aimerais probablement y consacrer plus de tes 1440 minutes quotidiennes et tu aurais raison car ces activités sont importantes pour ton bien-être. La prochaine fois que tu seras sur Instagram à scroller indéfiniment au lieu de réviser, propose plutôt à quelques amis de vous retrouver dans un café. Vous passerez un bon moment au lieu de procrastiner.

Le temps que tu ne pratiques (sûrement) pas assez

Passer du temps avec tes proches est une chose, mais passer du temps avec toi-même en est une autre. Entre le travail, les tâches vitales (il faut bien aller faire les courses…) et toutes nos activités sociales, on oublie souvent de prendre du temps pour soi – littéralement.

Alors oui, reprends cette activité sportive que tu as arrêtée « faute de temps », médite 10 minutes par jour, et mets toi au ukulélé (c’est simple et très sympa !).

Ce sont ces précieuses heures qui te font progresser physiquement, mentalement ou spirituellement.

Bref, qui te font grandir.

Ce temps, qui peut paraître égoïste à première vue, est LE temps le plus important pour ton bien-être et pour ton épanouissement.

Celui qui s’incruste aux soirées sans être invité

A côté de tous ces temps productifs, utiles et qui te permettent de t’épanouir, il y a un trouble-fête.

Le genre très tentant, facile, simple, qui ne nous procure pas de plaisir mais qui « fais passer le temps » – là aussi littéralement. Le non-temps s’infiltre partout et essaie de prendre toujours plus de place.

Ça t’es déjà arrivé de lever tes yeux de ton smartphone et de te rendre compte que cela faisait déjà 30 minutes que tu regardais des recettes de cuisine sur les réseaux sociaux ? Alors que tu n’aimes pas faire à manger et que tu devrais plutôt être à travailler ? Si oui, alors tu as déjà surpris le non-temps en flagrant délit.

Instagram, Twitter, Youtube ou encore TikTok sont des pros de ce trouble-fête qui veut rarement ton bien. Mais ce ne sont pas les seuls. Le non-temps c’est aussi toutes ces conversations inutiles de notre quotidien. Débattre pendant 10 minutes de la dernière coupe de Britney Spears permet surtout de faire passer le temps…

Sans action de ta part, ces activités tendent mécaniquement à remplir le moindre temps disponible et donc à repousser d’autres occupations beaucoup plus importantes.

La prochaine fois que tu ouvriras une de ces applis, demande-toi si tu ne préférerais pas faire autre chose de tes précieuses minutes.

Conclusion

Nous sommes tous égaux face au temps

Chaque matin, lorsque tu te réveilles, tu as le pouvoir de choisir ce que tu feras de ton temps car ces 1440 minutes quotidiennes n’appartiennent qu’à toi. Tu n’as à rendre de compte à personne de leur utilisation, sinon qu’à toi-même.

Bill Gates, Adele et toi commencez chaque jour sur la même ligne de départ et se dire que « la situation est différente » est surtout une bonne excuse pour procrastiner et remettre à demain ce que tu peux commencer aujourd’hui.

Tu sais maintenant que dire « Je n’ai pas le temps » n’a pas de sens car tu as autant de temps que tout le monde. La question est de savoir comment allouer ce temps.

Maintenant que tu es conscient de ce que tu fais de ton compte-temps quotidien, tu peux en prendre le contrôle et choisir chaque jour que faire de ton temps : le jeter au non-temps ou l’utiliser au mieux pour accomplir de grandes choses et devenir meilleur. Le choix t’appartient.

Merci d'avoir lu cet article ! Si tu veux t'améliorer dès aujourd'hui, tu seras sûrement intéressé par mon livre "Ce que les études ont oublié de t'apprendre pour réussir". Clique ici pour télécharger mon guide maintenant 😊

Créateur de smartjeunes. Je suis passionné par les sciences depuis mon enfance et par le théâtre. J'ai obtenu une licence et un master en biologie, et effectue maintenant un doctorat en cancérologie. Le développement personnel est une autre de mes passions. J'ai créé le podcast 3,9 et smartjeunes pour donner à tous les astuces et connaissances oubliées par les études supérieures en France.
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires